mardi 31 octobre 2017

Le Musée de l'homme

Cette sortie, bienvenue dans le parcours scolaire du lutin et dans ma démarche de ne pas faire qu'aborder avec curiosité les Grandes leçons Montessori, ici la naissance de l'homme, devait être mieux présentée. Mais mes émotions, ma maladresse en ont décidé autrement. Moi si respectueuse, j'ai fait tomber un os d'hominidés de la présentation en voulant montrer le trou occipital, indice de la bipédie. Bon, j'ai eu peur, très peur, il s'agissait en fait juste d'une réplique en résine et j'ai plutôt gêné l'équipe du musée et le chenapan en me confondant en excuses et en fondant en larmes. Après cet aveu, un petit retour.


Nous étions venus pour la mise en avant des hominidés.
Une manivelle a été une parfaite application au déroulement long, long, très, très long, et très fatiguant (à force) pour passer du big bang aux temps de la première forme de vie sur Terre, puis aux premiers dinosaures, aux premiers hommes. Toute troublée encore, ma photo n'a pas cadré le haut de l'écran où la date apparait, nous étions en 500 000 ans avant J-C. Patience lutin, patience. Elle m'a fait penser à ce rouleau de tissu noir enroulé sur un dernier minuscule bout de tissu rouge permettant de visualiser l'arrivée de la vie sur Terre à la manière de Montessori. Le Ruban noir est constitué de 46m en noir et de 2,4cm en rouge.


Et puis, ils y sont, un peu, les fossiles trouvés, avec une présentation à la verticale (que vous ne verrez pas pour cause de tremblotte) et à chaque fois une carte d'identité. Il y avait leurs empreintes de pas, quelques modèles de mains, des crânes associés deux par deux, à toucher avec le dialogue de deux premiers hommes, homo ergaster et homo erectus, ou l'homme de Néendertal et l'homo sapiens, à chaque fois accompagné par le discours d'un paléontologue là pour prendre parti! Touchez l'ourlet au dessus des orbites, la forme ovale ou ronde du crâne, la face plus ou moins aplatie. Fascinant!


Mais le Musée de l'homme est bien plus que cela. Il est le dépositaire de notre vision d'européen sur l'autre, celui que nous ne connaissions pas encore. De nombreuses sculptures de bustes d'après modèle présente les autres ethnies du globe puis ce fut les moulages sur volontaires présentés peints sur une échelle impressionnante sur deux étages. Avec toute la mentalité de chaque époque, l'aliénation ou les tares humaines se verraient sur les faces, la race et son penchant péjoratif etc.

Il y avait aussi des vitrines magnifiques présentant ce qu'est l'homme, entre culture et nature, entre animal et humain, entre rites et coutumes. Des masques, des représentations, des vêtements, des décors sur la spiritualité, des animaux symboliques.

Et la première partie, très impressionnante pour les plus jeunes, est celle des représentations du corps humain: par moulage, résines et même vrais organes dans du formol. Ces outils à visée médicale représentent une partie du corps, son intérieur, ses veines, ses os, les dents, le cerveau, mais aussi un mannequin de gynécologie en tissu ou des sexes moulés. Mais aussi les prothèses jusqu'aux robots.

Tout cela pour dire que la prochaine fois je vous présente tout clairement, avec photos, c'était passionnant. Et quelle surprise de rencontrer Ida au détour d'une vitrine.


Nous n'avons pas fini de découvrir la vie sur Terre, d'ailleurs ici je présentais trois livres sur la paléontologie et la géologie.


J'en reparle...

***
Juste.
En ce moment je suis très fragile...


vendredi 27 octobre 2017

Un thé pour deux

Enfin prendre le temps d'une dégustation. Tout le matériel est pourtant bien placé, dans un meuble de choix, un meuble avec une âme. Abimé, oui, mais dorloté enfant (enfin surtout l'occupant du haut que j'espérais doré) et reçu par la suite, comme un héritage.


Le lutin l'a demandé et ce sont pourtant mes affaires qui l'occupent... il voulait ne le remplir que d'un esprit asiatique.

Zhongs, théières, tasses japonaises, quelques écorces ou coquillages..


Mes théières sont là et celle du dragon est de sortie. Trois infusions de Anxi Tieguanyin 2016 se succèdent. 


Nous avons ramené de la balade un herbier du moment, feuilles de notre jardin partagé. Puis ce magnifique thé, un Tie Guan Yin d'exception, wulong de Thé de Chine, l'infusion d'une belle couleur jaune, les feuilles sèches légèrement torsadées et vertes.


Nous n'avions pas pris le temps au temps depuis si longtemps. Le lutin en redemandait. Alors cette fois-ci, tout était prêt: la mer de thé (Chapan), les deux couples de dégustation (nez et tasse), la théière de réserve (ChaHai). Cette minuscule statuette chinoise qui m'est si chère.

Et puis un contexte, la référence à cette déesse de la fécondité ou de la fertilité de la terre, Guanyin, mais aussi à la dynastie Qing, surtout au XVIIIe siècle pour ce thé, et à cette région du Fujian (sud est de la Chine) et particulièrement les montagnes Anxi.



Et après juste sentir, même souffler un peu du nez dans le "nez", tenter d'expliciter ce que nous sentons avec la roue des arômes. Et boire - comme pour un saké, dis le fiston qui n'en a jamais bu - et profiter.
Une liqueur ample qui tapisse la langue et le palais. Se dire que oui, ces partages là valent de l'or. Et puis badigeonnez la théière de son thé.

mardi 24 octobre 2017

Il me faut

* Gosia Herba

Il me faut encore des rêves.
Il me faut avancer, il me faut arrêter de regarder vers l'arrière, mes pas, les traces sur mes bras, mes jambes, les morsures sur mes épaules.
Il me faut avancer, imaginer un futur en solitaire. Non, non, je ne suis pas seule, deux hommes à la maison, mais il faut bien prendre mes marques.
Il me faut avancer sans penser à eux, sans être toujours là, sans être toujours présence absente.
Il me faut trouver une barque et des rames pour continuer sur cette mer houleuse... enfin pas tant... enfin si, le vent est là et je tousse.
Je tousse toutes mes envies, toutes mes erreurs, tous mes ralentis.
Il me faut avancer... vite, avant d'être prise par le gel d'une idée préconçue de moi.
Il me faut y croire.

Allez, un peu comme cette femme, il manque quelques petites choses mais c'est un bon début.

vendredi 13 octobre 2017

Mon "autre" travail

... à petits pas...


en suivant la ligne laissée par Kitty CROWTHER.


... insectes avec Jean-Yves FABRE ou MIYAZAKI.

samedi 7 octobre 2017

J'adore le manuel scolaire de Français

Ce n'est pas souvent. Ou j'avais mal regardé. Ou j’étais moins concernée. Mais là, quelle surprise? Je le feuilletais toute la première soirée à tel point que je me demandais si je ne l’achèterai pas pour nous plus tard (mais pour qui?), à tel point que le crapouillot me dit en revenant de son premier cours - Tu vas être contente, celui-là reste avec toi toute la journée, il y a un double en classe! -


Il s'agit d'un manuel de français niveau collège Terre des lettres de chez Nathan. Je ne me positionnerais pas idéologiquement. Je ne sais pas le niveau attendu par les professeurs pour une classe de 6ième. Je ne connais même pas en détails le programme. Alors de quoi vais-je parler?

Et bien de la manière de traiter les thématiques par exemple. Les textes anciens côtoient des versions contemporaines de qualité (Murielle Szac). A chaque fois, les extraits sont longs et offrent de nombreuses ouvertures possibles.

La thématique des ogres et sorcières amène 6 textes, entre autres, de Charles Perrault, des frères Grimm, à chaque extrait des questions de compréhension de lecture, du vocabulaire, des exercices d'écriture. Mais aussi de la lecture d'image, des propositions bibliographiques ou de films, un repère historique et une grande approche finale de l'écrit.
Et puis des parcours de lecture différenciés, les tâches complexes indiquées, des approfondissements notés.


Et puis les focus sur les auteurs, un portrait en image et petit texte, une frise chronologique dans chaque repère et au début incluant les auteurs et les "metteurs en image"(et quelque fois carte géographique). Ou encore cette immersion dans l’œuvre de Kipling avec une frise chronologique de sa vie, pour voir en quoi une brève connaissance de la biographie donne du sens. Les liens vers d'autres matières EPI ne sont pas tirés par les cheveux, de l'étymologie et du latin, de la mythologie, de l'étude de l'image, du cadrage en film mais aussi étude des médias, une histoire de l'art...

La très grande majorité du manuel est consacrée à la lecture, l’expression écrite, la découverte du vocabulaire et l'approfondissement du lexique mais une étude de la langue est proposée, inductive et reprenant encore et toujours les notions abordées.


J'aime aussi le vaste choix des illustrations et pas une illustration uniformisée pour le manuel: des illustrateurs comme Gustave Doré, Edmund Dulac, des images d’Épinal, des caricatures comme celles d'Honoré Daumier, des représentations antiques, de l'art dit mineur comme les marionnettes ou des dessins zoologiques mais aussi de la sculpture, des photographies de pièces de théâtre, de la bande dessinée et des films (Michel Ocelot, Balke et Mortimer, Cocteau) ou des peintres comme Goya, Delacroix, Rousseau, Brueghel, Rembrandt, Van Gogh mais aussi les préraphaélites ou la très contemporaine Fabienne Verdier.

Je vous ferais un retour sur cette ressource à mi parcours. 

vendredi 6 octobre 2017

Sur une carte d'invitation

... comme chaque année, une carte d'invitation qu'il fait de ses propres mains, mon petit grand... une invitation pour plus tard mais c'est aujourd'hui son anniversaire:


dessin selon Zao Dao, encore elle...

jeudi 5 octobre 2017

Se repérer dans le temps

Encore, toujours, revenir sur les bases.
Se rendre compte que les siècles ne sont pas encore complètement intégrés. Oui bien 100 ans mais après comment situer un siècle avec les dates: 1560, quel siècle?
- Tu pars de la naissance de Jésus-Christ et le premier siècle démarre! - (sans parler du fait que je me trompais, oui bien 100 ans, de l'an 1 à l'an 100...)

Pour tenter de ne plus le tétaniser pour rien (parce que cela fait bien 20 fois que nous en parlons!), voici un schéma.

1 siècle = 100 ans = 1 centaine
1er siècle = de l'an 001 à 100 ans (de 1-1 centaine à 1 centaine)
2ième siècle = de 101 ans à 200 ans (de 2-1 centaine à 2 centaines)

* siècle = * centaine(s) = de l'an (*-1)01 à *00ans
par exemple:
16ième siècle = 16 centaines
= de 1501 à 1600

Rajout du 06/10/2017: pile le lendemain, le voilà à faire des exercices dessus pour l'école et de me dire que le schéma n'est pas encore assez clair: le voici un peu modifié!


soit trois exemples:
1/ date 678, entre X70 et X80, et X = 6
le siècle ( * ) = X + 1= 6 + 1 = 7ème siècle
2/ date 1843, entre X40 et X50, et X = 18
le siècle ( * ) = X + 1 = 18 + 1 = 19ième siècle
3/ date 1700, soit X00 et X = 17
X représente les centaines et le siècle associé

Nous étions en train de revoir la vision du système solaire dans le temps (de Ptolémée en passant par Copernic, Galilée et Newton), des frises chronologiques encore et toujours (j'en reparlerais). La roue est un repère chronologique trouvée chez le professeur Bruce Demauge onglet histoire (et découvrir qu'il a ajouté des fiches d'exploitation en français sur les feuilletons mythologiques! YES!) et vous trouverez ci-joint une autre proposition pour simplifier aux yeux des bouts de choux (dys ou non) ce qu'est le siècle et le millénaire.

jeudi 28 septembre 2017

Si la petite mort est une enfant...

... comme le suggérait Kitty Crowther, alors ce matin elle est partie avec une grand-mère, arrière-grand-mère...
j'espère qu'elles jouent ensemble maintenant.

mercredi 20 septembre 2017

Multiplication sur le soroban d'un nombre de deux chiffres par un nombre de deux chiffres (et révision Waldorf/Steiner) ... où ne pas le couper dans son élan

Le lutin est au collège classique, le seul public de la ville (le seul tout court d'ailleurs). Il reste dans sa période paradoxale: je ne veux pas d'apprentissages différents et j'en réclame à la moindre occasion.
Dans cette logique toute personnelle, il a demandé à sa maîtresse de mathématiques s'il pouvait présenter l'outil de calcul japonais, le boulier Soroban.


En rentrant, il me précise que pour vendredi, il me faut le faire réviser sa pratique du soroban et me demande si je suis contrariée. Comment dire! Contrariée?! Bien-sûr que non, bien au contraire, fière de constater qu'il prend autant de plaisir que moi à découvrir des méthodes alternatives.

Après cette joie non dissimulée, il faut se rendre à l'évidence: nous n'avons pas touché le soroban depuis presque deux ans. Nous avions arrêté aux multiplications d'un nombre (multiplicande) par un nombre à un chiffre (multiplicateur). La difficulté revenait aussi à respecter une mise en place (pattern) sur le soroban. J'avais bien, seule, présenté la division, nous l'avions testée et laissée de côté devant cette autre difficulté. Et puis ses opérations en colonne par l'école primaire l'avait retenu.
Mais voilà, il veut présenter une suite d'additions, un peu d'additions et de soustractions dans un calcul mais aussi la division. Je me suis replongée dans "Le boulier facile en 10 leçons" de Jean-Eric PACAUD. Et grand bien m'a pris, après m'être coltinée la leçon 6 présentant la multiplication posée à la japonaise (pattern japonais), la leçon 8 présente le pattern français.
Voici ma méthode simplifiée à l’extrême pour une multiplication d'un nombre à deux chiffres par un nombre à deux chiffres et là le code couleurs montre les étapes de calcul et l'emplacement sur le boulier et non le multiplicande, le multiplicateur et le produit.


Ici le soroban est mis sur son emplacement et les étapes de calcul sont notés au dessus. Il suffit de renseigner le calcul et de faire opération par opération en notant sur le soroban en suivant le code couleur.
La colonne renseignée 1 correspond à la colonne des unités du calcul de l'étape 1: tant de dizaine x tant de dizaine = tant de centaine soit la troisième colonne en partant de la droite du boulier.
La colonne renseignée 2 correspond à la colonne des unités du calcul de l'étape 2: tant d'unité x tant de dizaine = tant de dizaine etc...
et oui l'étape 2 et 3 arrivent sur la même colonne d'unités.

***
soit 36 x 74 = ?
revient à faire les multiplications comme pour une multiplication posée:

          3 6
x        7 4
________
           2 4     6 unités x 4
+      1 2  .     3 dizaines x 4
+      4 2  .     6 unités x 7 dizaines
+  2  1  .  .     3 dizaines x 7 dizaines
________
    2  6 6 4


mais ici dans cet ordre:
étape 1: 3 x 7 = 21
étape 2: 6 x 7 = 42
étape 3: 3 x 4 = 12
étape 4: 6 x 4 = 24
et ce en additionnant directement le résultat sur la même colonne, je vous laisse revoir les additions en suivant le lien soroban.


soit 45 x 26 = 1 170

***
Et le voilà reprenant ses supports Waldorf/Steiner de révision des tables de multiplication et se Table de Pythagore vierge. Je me suis servie du billet de Montessori mais pas que et de ses documents joints. Cela semble simpliste et sans grand intérêt si son enfant connait déjà assez bien ses tables de multiplication et bien non! C'est un travail (relier les unités du résultat dans l'ordre x1, x2, x3 etc jusqu'à x10) qui permet vraiment une rapidité et de connaître les résultats après x10.
Ici la table de 6

là la table de 3


vendredi 15 septembre 2017

Humeur préautomnale

La bronchite ne me laisse pas encore en paix... serait-elle accompagnée d'un autre maux? Peut-être. Je suis encore toussotante, faible, moins courageuse et les balades sont un effort.


En attendant, quelques petits sourires, passer 2 heures au téléphone avec la même personne (voire 4 heures) et se sentir bien, un fils partant à l'école qui revient aussitôt pour m'apporter une feuille de ginkgo, croiser un écureuil avant des examens médicaux, prendre le temps de récolter une écorce surmontée de lichens ou une nèfle pas encore blette... se faire un thé.

Se laisser aller autour d'un plum (mini baba au rhum), préparer des lits, penser à des frises chronologiques, à la prononciation anglaise ou au système solaire...

Puis préparer le menu d'un repas...
une thématique: oui, familiale (et belle-). poulet - grenade - aubergine - pois chiches - citron - thym - coing - etc....

vendredi 8 septembre 2017

Puissances et racines carrées (... et théorème de Pythagore)

Pour la séance de nombres à la puissance, nous avions dû prendre du temps pour construire le matériel manquant... des perles à repasser partout, partout. Et une fois que tout fut bien rangé, le chenapan a eu envie d'une séance. C'était avant la rentrée!!

Nous avons vu qu'élever à la puissance équivaut à multiplier le nombre par lui-même le nombre de fois précisé par l'exposant.
Avec les règles cuisenaires, le lutin a mis au carré chaque chiffre:
Mettre au carré, l'exposant est 2,
soit par exemple 5² = 5 x 5


Élever à la puissance 3, soit l'exposant 3, soit mettre au cube, équivaut à multiplier 3 fois le chiffre par lui-même.
3puissance3 = 3 x 3 x 3
Il a donc monté à la puissance 3 tant qu'il a pu.


Puis en reprenant les perles Montessori, nous avons revu les nombres au carré. La bande de perles indiquant le nombre puis le carré de perles matérialisant le nombre au carré.
Et comme il souhaitait découvrir la racine carrée, nous avons continué. Le carré indique la mise en puissance 2, la bande de perles associée représente le chiffre au départ, sa racine carrée.


De la manipulation, un peu de multiplication...


Je me suis aidée de vidéos. Il s'agit d'une maman qui apprend à sa fille les mathématiques avec les règles cuisenaires et elles abordent très vite les concepts, ici les racines carrées et compagnie.

 
Prise au jeu, nous avons nous aussi abordé le Théorème de Pythagore. Pour l'instant le nom n'est pas donné, juste une approche pratique.
Reconstruire les cotés d'un triangle avec les barres cuisenaires, (les mesures du triangle ne sont pas prises au hasard : 5 x 3 x 4)


et découvrir ce que nous pouvons faire avec les barres pour avoir un effet réussi...


oui, et encore

il y est presque... les barres vertes (3) et roses (4) se placent sur les barres jaunes (5), soit les carrés de 3 et de 4 sont égaux au carré de 5.

Alors voici avec avec les vérifications mathématiques, 
5² = 25
3² + 4² = 9 + 16 = 25
5² = 3² + 4²


La suite sera pour plus tard...

mardi 5 septembre 2017

Programme après le CM2 de la Méthode de Singapour

Nous pourrions croire qu'il s'agit du programme de 6ème et bien non pas tout à fait. La Méthode de Singapour proposée par la Librairie des écoles pour le CM2 inclue en partie ce qui sera vu dans cette première année du collège.


Petit point donc de notre programme grade 6 (6ème Singapour mais presque 5ème France) prévu dans nos manuels anglophones Shaping Maths des éditions Marshall Cavendish Education.
Je le mettrais à jour dans les détails au fur et à mesure de notre avancée:

Chapitre 1 : Algèbre
- expressions algébriques (exemple ici)
- simplification et évaluation
- résolution de problèmes
- jeux
- exercices pratiques
Chapitre 2 : Fractions
- histoire
- division d'un nombre entier par une fraction
- division d'une fraction par une fraction
- résolution de problèmes
- jeux
- exercices pratique
Chapitre 3 : Pourcentages
-
Chapitre 4 : Rapports
-
Chapitre 5 : Vitesse
-
Chapitre 6 : Solides
-
Chapitre 7 : Cercles
- exemple ici Pi et le cercle
Chapitre 8 : Graphiques
-
Chapitre 9 : Volumes
-
Chapitre 10 : Triangles et quadrilatères
-
Chapitres 11, 12 et 13 : Problèmes
-

Cela fait 6 manuels en tout, 2 de chaque).
Je ne sais pas si nous le verrons en complet cette année, ce sera en fonction de son travail scolaire et de sa demande réelle.

lundi 4 septembre 2017

Ce n'est pas la rentrée que pour le lutin

... bon oui, il sera le seul noté.
Dans ses déclarations changeantes, continuer les séances supplémentaires de la Méthode de Singapour en suivant le déroulement du livre ou juste en faire lors de difficultés, le résultat reste le même: je prépare des séances. Et me voici en peine depuis quelques minutes (dizaine de minutes peut-être, non, non, ne riez pas!).


Un problème d'algèbre simple, avec une solution facile: trouver le nombre de cure-dents pour dessiner le patron des maisons, en sachant qu'elles sont mitoyennes.
Pour une maison, 4 cure-dents plus le mur du début : 4 + 1
Pour n (nombre de maisons), 4 cure-dents x n (nombre de maisons) + 1


Mais d'autres méthodes sont à présenter. La première, détachant chaque élément, est compréhensible. Mais la seconde! Je sais, je sais: je n'ai aucune logique.
L'équation 4n - 4 est un mystère.
Rajout quelques minutes plus tard: presque compris! Retirer les 4 cure-dents d'une des maisons.

Allez on va dire que c'est parce que je lis une langue étrangère. Monsieur Al-Khwarizmi, d'où vous êtes, compatissez un peu!